Historique


logo_premaL’EPA est héritière de PREMA.

1986 - l’ICCROM (Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels) lance la phase pilote du programme PREMA (PREvention dans les Musées Africains), premier véritable programme de sauvetage du patrimoine que constituent les collections des musées africains.

1990 - une enquête réalisée dans 61 musées dans 46 pays révèle que dans la plupart des cas la situation des musées africains est catastrophique. Des collections entières se dégradent sans que le personnel en place ne réagisse de façon adéquate. C’est un vaste pan de l’histoire de l’humanité et de notre diversité créatrice qui risque de disparaître.

Pendant 10 ans un ensemble d’actions coordonnées est lancé avec comme objectif principal " d’établir un réseau de professionnels africains capables d’assurer la conservation des collections des musées africains au sud du Sahara et de prendre en charge la formation de leurs collègues ".

1998 - la réunion d’évaluation du programme PREMA a conclu que celui-ci était un incontestable succès ; en moins de 10 ans, il a entraîné entre autre :

11 novembre 1998 - tirant leçon de l’expérience de PREMA, une convention est signée entre l’ICCROM et l’UNB (Université Nationale du Bénin) pour créer l’Ecole du Patrimoine Africain : l'EPA.


 logo_chda2000 - l'ICCROM et les Musées nationaux du Kenya créèrent sur le même modèle que l'EPA, le CHDA (Centre for Heritage Development in Africa), à Mombasa au Kenya, pour couvrir les pays de l'Afrique anglophone.

 

Missions | Historique | Infrastructures | Zones d'activités | Equipe
FaLang translation system by Faboba