>>   PREMA-Abomey   


Les activités réalisées sous PREMA-ABOMEY

Ce projet s'est déroulé en trois phases, de 1992 à 2000. Il a été une application du grand programme PREMA 1990-2000 lancé par l'ICCROM et inscrit dans les activités de la décennie mondiale du Développement culturel de l'UNESCO.

La phase 1 du projet s'est déroulée sous la forme d'une formation en conservation préventive du 24 août au 20 novembre 1992 de 16 professionnels du Bénin et 4 du Togo. Cette formation a eu lieu dans l'enceinte du Musée Historique d'Abomey qui a servi ainsi de terrain principal d'application. La partie pédagogique de la formation avait été conçue de commun accord avec l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Le résultat le plus significatif de cette première phase a été le sauvetage des collections du musée par l'aménagement d'une nouvelle réserve. Cette première opération avait été financée par la Coopération allemande, le Getty Grant Programme et l'ACCT.

Ajalala du roi Glèlè - Photo T. Joffroy, CRATerre
   Ajalala du roi Glèlè - Photo T. Joffroy, CRATerre


Les phases 2 et 3 ont été financées essentiellement par les fonds en dépôt à l'UNESCO de la Coopération italienne.
La phase 2 s'est déroulée entre 1995 et 1997 et a eu pour objectifs essentiels : la documentation de l'architecture du site des palais-musées d'Abomey inscrits alors sur la Liste du patrimoine mondial en péril, la formation du personnel à la gestion des aspects architecturaux de ce site et la formation de cadres pour la valorisation des collections existantes.

Cette phase a débouché sur :

  • la publication de 2 documents de référence sur les circonstances et les processus de dégradation des palais royaux d'Abomey ;
  • la formation de l'Architecte en chef des musées du Bénin et de son adjoint aux problèmes de conservation des architectures de terre par le Centre CRATerre de Grenoble ;
  • la spécialisation de 3 cadres béninois au Musée de la Civilisation du Québec aux techniques d'exposition, la conception par ceux-ci d'une nouvelle exposition permanente et,
  • le renouvellement partiel de l'exposition permanente du musée qui datait des années 60.

La phase 2 a été clôturée par une conférence internationale organisée à Abomey en septembre 1996 sur le thème "Passé, Présent et Futur des palais et sites royaux d'Abomey". Les Actes de cette conférence ont été publiés par le Getty Conservation Institute en 1999.

La phase 3, la dernière du projet, a pour objectif spécifique la consolidation du cadre technique et professionnel du Musée d'Abomey afin de lui permettre, à partir de 2001, d'autofinancer totalement son entretien (bâtiments et collections existantes) et partiellement son programme d'animation et de recherches.
Pour atteindre cet objectif général, des actions ont été définies et réalisées autour de 4 pôles : Gestion et promotion, Animation, Architecture, Collections.
Avec cette phase, les processus de dégradation permanente du site et de décrépitude du musée ont été stoppés, la nouvelle exposition permanente achevée et des outils de gestion mis en place.

Conclusion

La situation des palais-musées d'Abomey aujourd'hui n'a rien à voir avec ce qu'elle était avant le début du projet. Toutefois, le maintien des acquis demande une attention permanente de la part du musée comme de ses autorités de tutelle. L'opération Abomey a été aussi un environnement de formation à l'expertise professionnelle de nombreux cadres béninois et africains. Plus spécifiquement, dans sa phase 3, elle a permis d'accroître la maîtrise et le savoir-faire de l'EPA dans la conduite de programmes complexes et de grande dimension.

copyright 1999-2011 | EPA | all rights reserved